Arnaques e-commerce
 

En bref

Le commerce électronique est pratique et rapide. Les plates-formes bien connues sont en forte croissance tout en laissant encore une petite place à des plates-formes nouvelles pour se développer. Cependant, Internet semble être un marché lucratif pour un nombre croissant de criminels.          

Les arnaques les plus répandues

Les situations d’arnaques en ligne les plus classiques sont celles le où :     
  1. de fausses boutiques se contentent d'extorquer leurs "clients".   
  2. de vrais magasins vendent des produits contrefaits.
  3. de vraies boutiques en ligne peuvent être nuisibles sans qu'il y ait d'arnaque réelle.
Chacune de ces situations de départ peut donner lieu à différents scénarios. Voici les plus courants :

1. Fausses boutiques : vous ne recevrez jamais la marchandise


Il y a des magasins en ligne qui se présentent de manière très professionnelle avec un site web parfaitement fonctionnel, mais qui offrent des produits qu'ils ne possèdent pas. De la même manière, il y a des escrocs qui publient des petites annonces immobilières, ou encore pour vendre des voitures à des prix imbattables... Mais en réalité, ces biens ne sont pas disponibles.
Conséquence : perte de temps et d'argent
Règles de conduite: Ne jamais payer des marchandises à l'avance. Utiliser des moyens de payements sécurisés (contre facture, à la livraison, ou bien par un système de paiement électronique (ex : Paypal)).

Méfiez-vous :
  • de prix extrêmement bas,
  • de payements exigés à l'avance, ou bien par transfert (ex : Wester Union),
  • de témoignages clients trop élogieux ou trop critiques ,
  • de mentions légales incomplètes,
  • d’une prise de contact difficile ou impossible,     
  • d’une invitation à effectuer un payement sur un compte à l'étranger qui ne correspond pas au pays d'expédition de votre article.
Vérifier la fiabilité de la boutique en ligne (par exemple, à l'aide de WOT) et lisez les témoignages des autres clients.

Fraude à la commission 
La fraude à la commission connaît d'innombrables variantes sur tous types de produits. L'arnaque se passe toujours de la même manière : on vous invite à payer une avance avant de recevoir l'article acheté. Les arguments avancées sont plus ou moins compréhensibles, passant de l'assurance pour des coûts de transports imprévus, aux avances pour les « intermédiaires logistique ».

Escroquerie par règlement préalable
Dans ce cas, le vendeur exige de recevoir paiement du montant total en avance, généralement par Western Union ou un autre système de transfert d'argent.

Arnaque « fiduciaire »
Ce type d'arnaque se sert d’une partie tierce comme prétendu "partenaire logistique". Ce "partenaire" est en charge de la livraison et du transfert d'argent. Mais il s'agit en réalité d'un complice du vendeur et se fait passer pour un "tiers de confiance", afin de mieux arnaquer les clients.

Faux logos, labels et évaluations
Labels de qualité, photos professionnelles des produits, logos d'entreprises connues, commentaires positifs... Autant de signes de confiance qui incitent les clients à acheter, mais qui sont parfois détournées ou falsifées.

2. Vrais magasins - Faux produits

Les grandes distances et l'affichage de produits virtuels permettent aux fraudeurs d'utiliser Internet pour vendre des produits contrefaits. Une photo professionnelle de l'objet peut rendre la description encore plus crédible. Mais ce que vous voyez n'est pas nécessairement ce que vous obtenez.

Conséquence : Perte d'argent, risques de sécurité, marchandise bloquée à la douane.

Règle de conduite : Rester méfiant face à des prix excessivement bas. N'acheter que sur les boutiques en ligne des marques. Ne pas payer les marchandises avant de les avoir reçues.
Sachez que les boutiques en ligne peu sérieuses omettent souvent d’indiquer leur siège social, ce qui rend les actions juridiques et les demandes de remboursement impossibles.

Les produits de marque contrefaits
Le marché en ligne est submergé de produits de marques célèbres contrefaits. Ces produits laissent sérieusement à désirer au niveau de leur qualité et peuvent poser de graves problèmes de sécurité.

Etiquetage CE falsifié ou manquant
Pour une commande venant de l'étranger, assurez-vous que le produit soit muni d'un étiquetage CE valable. Ceci est particulièrement important pour les appareils multimedia, l'électronique, les jouets, les accessoires de télécommuication, les ampoules etc. L'absence ou la falsification de l'étiquettage CE sont illégales et posent de gros risques de sécurité. Les douanes saisissent les importations en cas de marquage CE manquant.

3. Magasins fiables... Mais il y a un hic.


Les magasins en ligne légitimes peuvent également se révéler très coûteux pour l’utilisateur, même s'ils ne comettent pas d'escroquerie.

Conséquence
Perte d'argent, perte de temps, perte de données, vol d'identité.

Règles de conduite :
  • Vérifier si prix affiché inclut des coûts supplémentaires.
  • Vérifier la fiabilité de la boutique en ligne.
  • Lire les conditions générales et ce qui est écrit en petits caractères (Les conditions contractuelles doivent être transparentes et compréhensibles).
Utiliser un mot de passe solide pour chaque boutique en ligne. Si vous payez par carte de crédit, utilisez une carte spécifiquement dédiée à cette fin, avec un plafond d'utilisation limité. La commande doit se faire par une connexion sécurisée (https).
Surveillez régulièrement les comptes utilisés pour détecter d'éventuelles transactions inhabituelles.

Coûts supplémentaires cachés
Douanes, taxes, frais d'expédition, assurances... Même si le prix de la marchandise est bas, les coûts additionnels peuvent se révéler très salés. Particulièrement délicat sont les frais d'expédition et les assurances. Ces côuts peuvent fortement varier d'un vendeur à l'autre.

Longs délais de livraison
Les boutiques en ligne vendent des marchandises qu'elles ne possèdent pas encore. Certaines boutiques attendent d'avoir reçu un nombre important de commandes avant de les transmettre au grossiste. De cette manière, elles peuvent éviter des frais de stockage et de rebut.
Conséquence fâcheuse pour l'acheteur : délai de livraison extrêmement long...

Boutiques compromises
Les sites de commerce électronique sont très populaires chez les pirates en ligne. Lorsqu’un tel site est compromis, les données des clients peuvent être volées, y compris logins, mots de passe, et numéros de carte de crédit. Les commerçants et les clients le remarquent quand il est trop tard.

Que faire si cela est arrivé ?

Si vous avez été victime d'une fraude venant d'une boutique en ligne installée au Luxembourg, contactez l'ULC.
Si vous avez été victime d'une fraude venant d'une boutique en ligne installée dans l'Union européenne, contactez le CEC.
Vous devez également déposer plainte contre la fraude en ligne auprès de la police.